On entreprend une étude sur une méthode de prévention du cancer du sein

(30-Mar) Une étude visant à évaluer une nouvelle méthode de prévention du cancer du sein sera menée pendant cinq ans auprès de plus de 4500 femmes postménopausées, au Canada, aux Etats-Unis et en Espagne.

Cette étude de l'Institut national du cancer du Canada et de la Société canadienne du cancer porte sur le rôle potentiel de l'exémestane dans la prévention du cancer du sein chez la femme qui présente un risque élevé de développer la maladie.

L'exémestane est commercialisé par Pfizer sous le nom Aromasin.

Des résultats préliminaires pourraient être connus d'ici quatre ans. Les chercheurs espèrent voir le taux de cancer du sein diminuer de deux tiers parmi les femmes qui prennent l'exémestane.

L'exémestane a été approuvé par Santé Canada en 2000 et par la US Food and Drug Administration en 1999 pour le traitement des cas de cancer avancé chez les femmes postménopausées.


 

THE HEALTH NEWS 2016